Tuto Packshot de Bouteille de Champagne

Comment réaliser simplement des photos de bouteilles de Champagne ?

Tutoriel pour la réalisation de photos de packshot de bouteille de Champagne.

On nous pose souvent des questions concertants les packshots de bouteilles, que ce soit nos confrères où nos clients, c’est une question récurrente. Alors pour essayer de leurs répondre, on a décider qu’on allait faire un petit tuto pour expliquer tout ça. En espérant que ça vous plaise.

Préambule :

Quand on est photographe pour entreprise à Troyes dans l’Aube ou dans la Marne, on est forcément amené à réaliser des photos de bouteilles de Champagne pour nos clients viticulteurs ou producteurs. La technique est difficile à assimiler et on trouve assez peu d’exemple sur le sujet sur internet alors on s’est dit qu’on allait partager notre savoir.

Ce tuto n’a pas de valeur absolue, certains photographe feront autrement et chaque bouteille est différente et peu faire apparaitre de nouvelle contrainte qui fait que ça ne fonctionnera pas. Cependant, il pourra vous servir de base pour vos réalisations.

Matériels Nécessaires :

Une photo de bouteille demande un peu de matériel mais rien d’insurmontable pour un studio photo un minimum équipé. Ainsi vous aurez besoin de :

  • Un appareil photo avec une focale supérieur à 100mm pour éviter que la bouteille soit déformée.
  • 3 flashs de studio.
  • Une (boite à lumière) softbox de 60cm minimum carré ou rectangulaire avec grille nid d’abeille.
  • Une boite à lumière rectangulaire avec strimask assez longue et fine.
  • 2 drapeaux de carton noir de la hauteur de la bouteille
  • Une plaque de plexiglass blanche
  • 2 réflecteurs / diffuseurs d’assez grande dimension et ovale.
  • Un fond blanc (un mur peut suffire)
  • Différents supports lumières, réflecteurs, drapeaux
  • Une table
Packshot Champagne_tuto_studio OG_07

L’installation complète du studio.

Résultat final attendu du packshot

Photos : © Olivier GOBERT – Studio OG

Flash arrière seul. Le fond est parfaitement blanc et la bouteille est assez peu éclairée.

La mise en place :

La première étape après avoir déroulé le fond, installé l’appareil photo sur pied, monté la table et placé la plaque de plexi blanche, est la mise en place de l’éclairage du fond. C’est lui qui conditionnera tout le reste de la lumière.

Le premier flash : 

Le flash doit être installé nu ou avec un réflecteur type zoom pour « arroser » le fond d’une lumière blanche et homogène. Vous devez régler sa puissance de manière à ce qu’il soit au minimum pour presque « bruler » l’image afin d’avoir un blanc éclatant tout en limitant son impact sur la bouteille par réflexion. Attention plus le fond sera proche de la bouteille, plus ce flash éclairera par réflexion la bouteille donc plus elle sera transparente. Il faut donc trouver un compromis au niveau de la distance pour qu’il laisse apparaitre la couleur de la bouteille sans en changer radicalement son rendu.

Packshot Champagne_tuto_studio OG_03

Le flash du fond et son réflecteur zoom.

Le deuxième flash : 

Le deuxième flash est celui qui éclaire la bouteille. La lumière doit être homogène ainsi l’utilisation d’une softbox est recommandée. Le nid d’abeille n’est pas indispensable dans ce cas mais il limite l’ajout de lumière sur le fond à cause des fuites de lumière qu’une softbox seule produirait donc nous le recommandons également pour plus de facilité.

Ce flash est le plus difficile à placer car il doit éclairer la bouteille mais en aucun cas se réfléchir dedans. Ainsi la meilleure position possible est au dessus mais ça demande un peu de matériel. Il est aussi possible de le mettre en bas en plaçant la réflexion sur l’étiquette mais c’est pas forcément évident.

Ce deuxième flash doit être réglé avec une puissance suffisante pour parfaitement exposer la bouteille.

 

Packshot Champagne_tuto_studio OG

Le flash du dessus et sa softbox avec nid d’abeille.

Flash arrière et flash du dessus avec softbox et nid d’abeille.

Flash arrière et flash du dessus avec softbox et nid d’abeille + drapeaux noirs sur les cotés de la bouteille.

Les drapeaux :

Après l’installation précédente vous allez vous rendre compte que votre photo est plutôt propre mais que votre bouteille a un problème : Ses bords sont « fondus » dans le fond. C’est un problème majeur puisqu’il ne sera pas possible de la détourer proprement, ça réduira donc considérablement ses possibilités d’utilisations.

Pour régler ce problème, il faut comprendre pourquoi les bords sont blancs : Simplement parce que le verre reflète le fond blanc. Comment passer outre ? En « envoyant » du noir dans les reflets comme sur la photo ci-dessous.

Vous constaterez que le drapeau de gauche joue sur le reflet de droite et inversement, ça demande une certaine réflexion pour obtenir le meilleur placement possible.

Packshot Champagne_tuto_studio OG_09

Les deux drapeaux en carton noir.

Le troisième flash : 

Le 3ème flash a pour but de donner du volume à la bouteille. Puisque jusqu’à maintenant les sources d’éclairages n’amenaient aucune réflexion, on pouvait avoir l’impression que la bouteille était plate.

Ainsi, on va utiliser un 3ème flash qui servira a créé ce volume. Donc cette fois, on ne cherchera pas à la cacher, la source doit se réfléchir dans la bouteille.

Esthétiquement, une bande de lumière est ce qu’il y a de plus graphique ainsi, nous recommandons l’usage d’une softbox avec stripmask. Ainsi son reflet parcourra toute la bouteille en un trait fin.

Packshot Champagne_tuto_studio OG_04

A droite, le 3ème flash avec stripmask.

Le drapeau noir à gauche ne sert qu’à limiter les reflets du studio mais n’est pas indispensable.

Packshot Champagne_tuto_studio OG_04

Installation vue du dessus.

Les finitions :

Enfin, nous utilisons une toile de diffusion supplémentaire à environ 50 cm de la softbox avec stripmask pour diffuser d’avantage la lumière du reflet. Ainsi, la source de lumière de volume apparaitra plus douce comme sur la photo finale en haut de l’article.

Il ne vous reste plus qu’à prendre votre photo et à faire les petites retouches nécessaires en post traitement pour effacer les drapeaux et les défauts sur la bouteille.

NB: La photo finale n’est pas issue du shooting des images de l’article et a nécessitée un assemblage sur Photoshop afin de réaligner la collerette avec le reste de la bouteille. Cependant la technique globale utilisée reste la même.

Champagne Humblot_packshot_champagne_studio og_troyes